Vie pratique #8 : Souscrire un contrat d’assurance-vie

L’assurance-vie a déjà séduit 38 millions de Français. Ce placement est simple à mettre en place et reste souple pour s’adapter à l’évolution des besoins de l’épargnant. Avec l’assurance-vie, vous vous constituez une épargne et optimisez votre fiscalité.

Vie Pratique
26/11/2019

En entrant dans la vie active, le jeune salarié commence souvent à mettre de l’argent de côté. Cette épargne lui permettra de financer des projets (achat d’une voiture, d’un logement, réalisation d’un voyage…) tout en anticipant un éventuel coup dur. Le Livret A et le Livret Jeunes offrent actuellement une faible rémunération. Il est donc préférable d’opter pour l’assurance-vie. Souple et facile à gérer, ce placement s’adapte à tous les profils. Il permet de se constituer un capital progressivement et, à plus long terme, d’optimiser la transmission de son patrimoine en protégeant ses proches.

 

Ouvrir un contrat d’assurance-vie

Lorsque vous ouvrez un contrat d’assurance-vie, vous effectuez un premier versement. Vous pouvez alors choisir d’alimenter ce contrat ponctuellement et/ou à un rythme régulier. Lorsque vous optez pour des versements réguliers, vous pouvez fonctionner à votre rythme : tous les mois, tous les trimestres… Ainsi, même avec de petits montants, votre épargne augmente régulièrement.

Choisir le niveau de risque

Vous devrez choisir le niveau de risque de votre placement. Avec un placement en fonds en euros, votre capital (les sommes versées) sera garanti, mais il rapportera peu. Avec, les unités de compte, vous prendrez plus de risques (actions, obligations, SCPI…), mais pourrez obtenir des rendements supérieurs. La souplesse des contrats d’assurance-vie vous permet de répartir l’épargne entre ces différents supports et de faire évoluer cette répartition.

Une fiscalité avantageuse et des frais identifiés

Quel que soit votre choix de placement votre argent n’est jamais bloqué et reste disponible. Toutefois, après 8 ans, la fiscalité est plus avantageuse. En effet, les plus-value seront alors, en tout ou partie, exonérées d’impôt.

Des frais seront prélevés sur votre contrat d’assurance-vie. Aussi, comparez les contrats proposés par les assureurs. Certains d’entre eux prélèvent une part des sommes versées (de 1 à 2,5%, parfois 0% pour les assureurs en ligne), facturent des frais de gestion (de 0,3 à 1,2%) et comptent des frais d’arbitrage si vous modifiez la répartition entre les différents supports.

Choisir le bénéficiaire de son contrat

Grand avantage de l’assurance-vie, elle offre une immense liberté pour désigner le ou les bénéficiaires en cas de décès de l’assuré. Conjoint, enfants, parents ou amis, voire associations, c’est vous qui décidez de la façon dont votre patrimoine sera réparti. Là encore, la fiscalité est avantageuse puisque les sommes touchées par les bénéficiaires profitent d’abattements fiscaux.

Côté max ? 

Votre assistant personnel est soucieux de votre épargne ! max vous accompagne dans la constitution de votre épargne. Directement depuis votre application, rendez-vous dans la rubrique « conseils » puis, « m’aider à mettre de l’argent de côté ».

*Mon épargne : max s’entoure d’experts pour vous aider à épargner à votre rythme et donner vie à vos projets.

*Ma fiscalité : optimiser sa fiscalité c’est aussi épargner !  max trouve le partenaire qui vous accompagnera dans l’optimisation de votre fiscalité.

RDV dans votre application ! : )


    télécharger l'application