Vie Pratique #2 : Limiter les frais de paiement à l’étranger.

Avec la plupart des cartes bancaires, vous pouvez payer ou effectuer des retraits partout dans le monde. Toutefois, ces opérations engendrent des frais, souvent négligés par les voyageurs.

Bonne lecture ! 

15/05/2019

Retraits plafonnés, commissions de retrait, frais de change… le paiement étranger peut révéler de nombreux pièges pour les voyageurs non avertis. Pour les éviter, vérifiez les conditions de paiement avec votre banque avant de partir.

 

Retirer de l’argent ou payer avec sa carte bancaire

Banale dans son pays d’origine, une simple opération de retrait dans un distributeur à l’étranger doit attirer votre attention. Même en Europe, des frais de retrait peuvent être prélevés par votre banque.

Selon votre établissement bancaire, votre convention de compte ou votre type de carte, vous pouvez avoir droit à un nombre restreint ou illimité de retraits. Par ailleurs, la banque étrangère où vous effectuez le retrait peut parfois prélever une commission supplémentaire. La plupart des banques françaises disposent de réseaux partenaires à l’étranger où les retraits sont exempts de tout frais.

Certaines proposent même une application pour géo-localiser, pays par pays, les distributeurs automatiques où vous n’aurez pas de commission.

À l’extérieur de la zone euro, vous devrez payer la commission de votre banque. Celle-ci se situe en général autour de 2% du montant du paiement et peut atteindre jusqu’à 3% dans certains réseaux, parfois avec un plafond (6 à 9 euros). De même, en cas de retrait, vous payez un forfait fixe de 2 à 3 euros, ainsi qu’une commission exprimée en pourcentage sur le montant retiré.

Pour limiter ces frais, vous pouvez soit souscrire une option internationale proposée par la banque, soit opter pour une carte prépayée, rechargeable en ligne et utilisable comme toute autre carte de paiement pour régler vos achats dans une devise prédéfinie.

***

Modifier ses plafonds avant le départ

Les plafonds de paiement ou de retrait sont fixés par votre banque en fonction de votre profil (revenus, modèle de carte bancaire…).

Si vous dépassez le plafond autorisé, votre carte bancaire deviendra inutilisable. Pour éviter les mauvaises surprises lorsque vous voyagez, vérifiez les plafonds autorisés avant votre départ. Il est souvent possible de les modifier provisoirement en signalant votre déplacement à votre conseiller bancaire. Dans certains cas, les plafonds peuvent être revus directement et gratuitement depuis votre espace personnel en ligne.

 

Si vous avez bloqué votre carte ou si vous rencontrez un problème de paiement à l’étranger, vous pouvez joindre le numéro d’assistance indiqué sur votre carte. Selon le type de carte, vous pourrez alors vous faire remettre une nouvelle carte de paiement provisoire ou même des espèces pour terminer votre séjour en toute tranquillité.

 

Pensez à vérifier les conditions de paiement liées à votre carte bancaire avant de partir. Un simple coup de fil à votre conseiller bancaire permet d’éviter une déconvenue et de relever les plafonds, si vous anticipez des dépenses inhabituelles.

***

Côté max ?

Pour vos déplacements en France comme à l’étranger, vous pouvez souscrire à la carte max

La carte max est une carte de paiement MasterCard, à autorisation systématique. Cela signifie que le solde de votre compte doit permettre la transaction. Aucun découvert n’est donc possible.

Grâce à la carte max, vous n’avez aucune commission et aucun frais bancaire lorsque vous êtes à l’étranger. Seul le taux de change de MasterCard s’applique.

De plus, les plafonds de virements et de retraits peuvent être modifiés via l’application max, et à tout moment et même à l’étranger, vous pouvez contacter l’un de nos assistants, disponibles 24h/7j pour répondre à vos questions.

Retrouvez les conditions de la carte max ainsi que la notice MasterCard.

 

Bon voyage et à très vite ! : )


    télécharger l'application